pandora_large

Quel est exactement ce mythe de la boite de Pandore ?

La raison d’être de cette légende est issue d’une autre fable mythologique : le mythe de Prométhée.

Prométhée était un Titan de la mythologique grecque, né d’Héra, déesse du foyer et de son amant Eurymédon (une autre version dit qu’il l’a violé), ou sinon fils de Japet et Thémis.

Parenthèse : Je sais c’est sacrément confus, mais bon je souhaite par avance mes condoléances à celui qui tentera de faire l’arbre généalogique de toute la mythologique grecque entre les époux, les amants, les viols, les incestes, les naissances asexuées, la zoophilie, etc, … Ca ne m’étonne pas qu’on ait retenu le terme d’orgie romaine, la mythologie romaine découlant directement de la mythologie grecque.

C’est donc Prométhée lui-même qui aurait créé l’homme avec de l’argile (tout comme Ptah d’après la mythologie égyptienne memphite, Allah selon le Coran, Dieu selon la Bible, Yahvé selon la Torah, etc, … Ce n’est pas nouveau). Mais pris d’affection pour cette espèce, il décida de braver l’interdiction de Zeus, Roi des Dieux, et de leur offrir le feu de la connaissance. L’homme se perfectionna ainsi dans toutes sortes d’artisanat et notamment la métallurgie.

Zeus, fou de rage, infligea une terrible punition à Prométhée, il fut enchainé au sommet du Mont Caucase. A partir de là, il fut condamné à se faire dévorer le foie tous les jours par un corbeau (ou un aigle), et à voir ce même organe se régénérer pendant la nuit.

De nombreux parallèles peuvent être faits quand à la relation Prométhée-Zeus, certains ne manquent pas de mettre en avant une ressemblance avec le Dieu-Lucifer de la religion catholique (il est à remarquer que je ne dis pas Satan mais bel et bien Lucifer, qui signifie porteur de lumière : pas de panique je ne suis pas sataniste mais je raconterais la différence que je fais une autre fois).

On peut également remarquer un lien entre Feu de la Connaissance et Arbre de la Connaissance (Adam et Eve).

Le thème est très intéressant en philosophie car il permet d’introduire la notion de risques et progrès. A savoir : pourquoi la colère de Zeus est elle si grande ? Craint il que l’homme par la connaissance et le savoir, puisse t’il devenir l’égal des Dieux ? La connaissance ne serait t’elle peut être pas la raison des conflits que nous connaissons actuellement, ou d’un éventuel avilissement de l’Homme ? L’Homme et la Connaissance deviennent ils nocifs pour leur environnement ?

Autre questionnement : Pourquoi Prométhée a-t-il donné le feu à l’Homme ? La connaissance doit elle donc être toujours enseignée et ne peut donc pas être acquise naturellement ?

On pourrait disserter pendant des heures. J’en arrive donc au mythe de Pandore.

Pandore est donc présentée comme la première femme (tiens ca ne vous rappelle rien ?), créée à partir de l’argile (une fois encore) d’Héphaïstos. On pourrait donc privilégier l’hypothèse d’un lien avec Lilith, réelle première compagne d’Adam et créée elle aussi à partir d’argile, plutôt qu’avec Eve, deuxième compagne et issue de la côte d'Adam.

Elle fut offerte en épouse au frère de Prométhée, Epiméthée, qui malgré avoir promis à son frère de refuser tous les cadeaux en provenance de Zeus, accepta le présent. Pandore portait avec elle, une jarre, dont elle ne connaissait pas la contenance et dont elle avait l’interdiction formelle de l’ouvrir. Cette jarre contenait tous les maux dont notamment le Travail, la Maladie, la Vieillesse, la Folie, le Vice, la Tromperie et la Passion, ainsi que l'Espérance. Bien sûr d’ores et déjà de contester l’affiliation de certains des éléments ci-dessus à la nature de « mal ». En ce qui concerne l’Espérance, certains la remplacent par la Crainte.

Quoiqu’il en soit, Pandore, dévorée par la Curiosité, ouvrit la boîte et déversa ainsi son lot de maladies et de souffrance sur l’humanité. Elle voulut la refermer pour arrêter la catastrophe, elle emprisonna l’Espérance moins prompte à réagir que ses pairs.

C’est un mythe que je trouve très mystérieux encore et toujours aussi attrayant. L’expression : « Ouvrir la Boite de Pandore » est très employée encore aujourd’hui, relayée dans le cinéma et par les autres médias, je la trouve enveloppée de mysticisme.

Je me permets de m’attarder sur l’apparition du mythe dans la Boite de Pandore dans le film Tomb Raider II – Le Berceau de la Vie, et le jeu vidéo God Of War. Certes ce ne sont pas des références absolues et de plus, le mythe de la Boite de Pandore n’y est pas présent tel que je le décris dans cet article. Dans le film, la Boite de Pandore est en réalité, un artefact extraterrestre qui serait enfermé dans un météore tombé en Afrique, c’est cet ensemble qui aurait amorcé la vie sur Terre. Dans le jeu, la Boite de Pandore est l’objet de la quête du héros : Kratos, pour se venger du Dieu de la Guerre lui-même : Arès. Lorsqu’il ouvre la Boîte, il obtient des pouvoirs qui font de lui l’égal d’un Dieu.

Ainsi même, si le fond n’est pas le même, la conjoncture culturelle additionné à la mythologique font de la Boite un objet puissant : il serait fédérateur et destructeur à la fois.

Cependant, pourquoi l’Espérance est elle enfermée avec les maux ? Serait-ce une sécurité ? Pourquoi Zeus l’aurait il placée ici alors que l’Espérance aurait permis à l’Homme de surmonter cette vague de malheurs ? Quelles sont les conséquences liées au fait qu’elle reste dans la Boîte ?

Mais, un doute subsiste quant à l’Emploi du mot « Espérance » ou « Espoir », certains pensent qu’une meilleure traduction comme « anticipation » ou « crainte irraisonnée » serait plus approprié. Ainsi par la fermeture précipitée de la Boite, Pandore aurait condamné l’humanité à subir les maux, sans pour autant subir l’attente de ces maux, qui aurait été beaucoup plus destructeur.

Une autre interprétation viserait à qualifier la fermeture de la Boîte comme une chose bénéfique. Les hommes ne vivraient donc pas dans l’attente de leur mort et de l’abattement qui lui est lié, par manque d’espoir.

Donc au final, une femme qui brave un interdit formel, poussé par un sentiment cruel, et responsable de tous les maux cela ne vous rappelle rien ? C’est bien sûr l’Arbre de la Connaissance, le Jardin d’Eden, Eve, la Pomme et le Serpent Tentateur. C’est exactement le même scénario. C’est d’ailleurs pour ca que certains ont jugé la femme complètement incompétente, malfaisante et influençable.

Maintenant, si Pandore fut la première femme, conçue à partir d’argile, et ayant répandu tous les maux sur Terre en bravant un interdit divin ; est elle assimilée à Lilith ou à Eve ? Personnellement j’opterais pour les deux, peut être Eve a-t-elle était différenciée de Lilith pour offrir une image soumise de la femme à l’humanité, inférieure à l’Homme, accablée par la culpabilité d’avoir commis son pêché originel. Lilith, par son souci d’être sur un même pied d’égalité qu’Adam, d’avoir ses envies et ses désirs propres, de refuser la reproduction et de vouloir la sexualité pour la sexualité, a été diabolisée et assimilée à une démone. Cela dit en regardant la femme d’aujourd’hui, elle est plus proche de Lilith que de Eve, et je dis : tant mieux.

Pour conclure, quelle conclusion tirer de ce mythe (pas mal comme formule : «  Pour conclure, quelle conclusion ? » lol) ? L’Homme est il d’ores et déjà condamné à souffrir ? L’Espoir existe il ? A-t-il une raison d’être ? Certains assimilent ce mythe à une bonification de l’Homme : c’est face à l’adversité qu’il démontrerait ses qualités (thème repris dans le film Constantine par l’archange fou Gabriel : « Car c’est face à la souffrance, que vous les humains montrez toute la noblesse dont vous êtes capable ».

A l’heure des suicides, des dépressions, existeraient-ils deux sortes d’hommes ? Ceux pour qui l’Espoir serait resté dans la Boîte, soumis à l’adversité, qui verraient la vie avec pessimisme ? Ou bien ceux pour qui la Crainte serait restée dans la Boîte, qui chercheraient à vaincre l’adversité et qui vivront avec optimisme ?

Et vous, dans quel camp vous situeriez vous ? Avec ceux qui vivent sous le joug des Dieux ? Ou bien avec ceux qui les défient ?