852647907_small

    Bonsoir à tous et toutes,

    Je voudrais simplement réagir sur une phrase que j'ai entendu à la radio il y'a quelques jours : "Jean-Marie Le Pen a été condamné à 3 mois de prison avec sursis pour contestation de Crimes contre l'Humanité". Ce blog n'est bien sur sujet à aucune tendance politique.

    Je voulais simplement attirer le regard sur la notion de "Crime contre l'Humanité". C'est lourd de conséquences si l'on y réfléchit.

    Analysons les deux mots : Crime et Humanité.

    Crime : Infraction qui se distingue du délit et de la contravention par sa gravite, meurtre ou assassinat. Des actes comme l'homicide, le viol, le trafic de drogues, ou encore récemment le clonage, sont considérés comme des crimes en France.

  Humanité: L'humanité désigne à la fois l'ensemble des êtres humains, ainsi que les caractéristiques et les critères qui les définissent.

    Donc en gros, le mot "humanité" désigne tout ce qui nous définit en tant qu'être humain. Ce qui nous distingue de l'animal. Mais elle représente un concept de moralité, on peut faire des actes humains comme des actes inhumains. Une action humanitaire reste une action visant à aider des personnes dans le besoin. L'humanité peut donc être vue comme un bien fondé.

(Personnelement, je pense que parfois, les animaux sont plus humains que les hommes)

Donc qu'est ce qui nous rend humain ? Qu'est ce qui nous différencie de l'animal. Il y'a tout un tas de spécificités ("l'âme", la conscience de soi, le rire, le pleur, la religion, la bipédie, l'usage et la création d'outils, l'altruisme, la vie sociale, le partage de la nourriture, l'art, l'enseignement, l'enseignement par imitation (mimétisme), le langage, la sexualité sans forcément l'intention de reproduction (pour le plaisir quoi), la politique, la morale, l'agression, la torture, la destruction, le meurtre, le mensonge, ...)

A partir de la, tout crime contre l'humanité reviendrait à remettre en question l'ensemble de ces spécificités, mais ce n'est pas la ou je veux en venir.

C'est quand meme paradoxal : d'un coté on va qualifier d'acte humain tout acte plus ou moins bénéfique, voire altruiste. Et d'autre part, on va qualifier d'inhumain tout acte barbare tel que l'agression, le meurtre, etc. Or l'espèce humaine et bien la seule espèce ou la mort peut etre donnée sans intention particulière (besoin de nourrir, protection du territoire, conservation du titre de mâle dominant).

En fait la notion de crime contre l'humanité n'est apparue qu'en 1945 lors du jugement du tribunal de Nüremberg en Allemagne, lors de la condamnation des rescapés du Nazisme. On trouve cette définition suivante :
Un crime contre l'humanité est une infraction criminelle comprenant l'assassinat,l'extermination, la réduction en esclavage,la déportation et tout acte inhumain commis contre une population civile.

L'article 7 du Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale
définit onze actes constitutifs de crimes contre l'humanité, lorsqu’ils sont commis « dans le cadre d'une attaque généralisée ou systématique dirigée contre toute population civile et en connaissance de l'attaque » :

  • le meurtre ;
  • l'extermination ;
  • la réduction en esclavage ;
  • la déportation ou le transfert forcé de population ;
  • l'emprisonnement ou autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ;
  • la torture ;
  • le viol, l'esclavage sexuel, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;
  • la persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste, ou en fonction d’autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international, en corrélation avec tout acte visé dans le présent paragraphe ou tout crime relevant de la compétence de la Cour ;
  • la disparition forcée de personnes ;
  • le crime d'apartheid.
  • d'autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique ou mentale.
Ca change quand meme de tout a l'heure, non ? Ainsi le concept de crime contre l'humanité s'applique a tout acte de la liste ci-dessus infligé à une catégorie de personnes.

Moi ce qui me gene dans l'histoire c'est qu'au final tout crime peut etre jugé comme crime contre l'humanité, si l'on applique la définition d'acte humain et d'acte inhumain. Tout comme aucun acte ne peut l'être si l'on tient compte que les actes les plus barbares sont spécifiques à l'espèce humaine.

Je suis conscient que cet article n'apporte rien au final, je tourne les concepts dans un sens puis dans l'autre, pour au final ne pas arriver sur une conclusion spécifique. C'est à la libre interprétation de chacun bien que la majorité des gens soient plus marqués par la gravité des actes que par leur distinction avec le monde animal : ce qui est normal. Moi meme, je ne pourrais pas ne pas marcher à l'émotionnel dans ces cas la.

Ce chef d'inculpation reste toutefois un des plus graves de tous, il marque les esprits. Le terme d'humanité, meme si chacun ne se pose pas forcément la question, marque.

Vous avez entendu parler de cet enculé qui a enfermé et violé sa propre fille pendant 24 ans, donnant lieu à 7 relations incestueuses, dont 3 restaient enfermé dans une cave de 20m² sans jamais avoir vu la lumière du jour.

C'EST PAS UN CRIME CONTRE L'HUMANITE CA ?

Je l'aurais fait bruler vif. Bref, je m'emporte, je voulais attirer l'attention de vous, Lecteurs, sur un concept aussi vaste que celui la.

Merci de m'avoir lu.

Ps: Au fait, le clonage, crime contre l'humanité ou pas ?